Carte postale #7

(Le début et la fin)

J’abandonne des tonnes de souvenirs, comme ça, très facilement, et je les laisse derrière moi. On sent que ça pourrait n’avoir pas de fin de conduire ainsi très vite. Dis-le moi ça, qu’il y a encore, dis, autre chose, dis, que ce début.  C’est un jour comme celui-ci, un  peu plus tard, un peu plus tôt, que tout recommence, que tout commence, que tout continue.

Carte postale réalisée à partir d’extraits rassemblés sur le blog ( ) de jour. Extraits choisis :  J.M.G. Le Clézio « Le livre des fuites »,  James Sacré « America solitude », Emmanuel Adely, « Ce n’est que le début », G.Perec « Un homme qui dort ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.